Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Autonome Tout RATP

Le SAT-RATP alerte le département CML sur la situation critique des agents du SCC et du RCD.

25 Septembre 2020, 19:20pm

Le SAT-RATP alerte le département CML sur la situation critique des agents du SCC et du RCD.

Bonjour à toutes et à tous,

La période que nous traversons est très compliquée que ce soit pour nous en tant qu’agent ou pour l’entreprise.
La COVID s’est invitée parmi nous il y a plusieurs mois et compte bien y rester, le nombre de cas hospitalisé ne cesse d’augmenter de jour en jour à tel  point que le ministre de la santé impose une fois de plus des mesures de fermeture d’établissement afin qu’aucun rassemblement ne puisse avoir lieu et ainsi éviter le spectre du  reconfinement . Bien ou pas cette mesure n’est pas passée inaperçue. Cette dernière génère une incompréhension grandissante au sein de la communauté RATP car nous ne sommes pas épargnés. Les chiffres qui nous sont cachés par notre entreprise établissent à plus de 500 le nombre d’agents touchés aujourd’hui recensés jour après jour depuis le premier septembre. 

Aucun secteur de l’entreprise ne semble oublié, nous sommes tous concernés, cependant les représentants du SAT-RATP ne comprennent pas pourquoi on impose à nos collègues qui pourraient être placés en télétravail de pointer le bout de leur nez au bureau.

 

Nous vous demandons de revoir votre position rapidement, les agents concernés ont su démontrer leur professionnalisme lorsque le pic de cette pandémie a été atteint alors même que rien n’avait préparé, ils ont su dans l’urgence remplir leur mission quotidienne dans des conditions plus que difficiles en improvisant à leur domicile et à leur frais et alors même que certains devaient jongler entre le travail et l’éducation des enfants qui eux aussi se retrouvaient obligés de rester à la maison…
 

Beaucoup d’agent du RCD pour ne parler que de notre périmètre estiment nécessaire de remettre le télétravail en place très rapidement sur des périodes plus conséquentes que celles qui leur sont proposées à ce jour. L’argument qui nous est opposé qui tente de nous faire croire que certains agents souhaitent garder un lien social fort en se rendant au bureau ne nous convainc pas du tout. D’ailleurs même les directions ont su durant la période écoulée imposer sans remord à ces collègues de télétravailler.
 

Le SAT-RATP vous demande l’ouverture de nouvelles négociations sur le télétravail afin de clarifier certains points et aussi de  permettre à chacun d’en comprendre les enjeux.

Du côté des agents du SCC rien ne va plus, le projet de transfert est devenu réalité, les avis réservés ont été prononcés en séance du CSE central, le sms adressé en ce sens et en direct à fait le tour. Cette nouvelle, ce sms s’est révélé être un coup de massue de plus sur la tête de nombreux collègues pour lesquels une période sombre vient de s’ouvrir.
Ils n’oublieront jamais cet accord signé pendant les grèves contre la réforme des retraites. Ils sont plongés à ce jour dans la plus grande incertitude. Où est donc passé pour eux l’équilibre vie privé vie professionnelle qui était inscrit dans le préambule de l’accord en 2009?
Disparu, introuvable, nous avons été sacrifiés.
Comment venir travailler et exercer une activité de contrôleur qui requiert toute leur attention?
Comment se concentrer à la tâche alors que de nombreuses questions sans réponses défilent en permanence dans la tête?
Comment rester professionnel alors que l’on a le sentiment que l’on fait ne sert plus à rien.
Comment être attentif lors d’une opération de contrôle alors que le sujet qui nous hante est notre avenir?
Les débats ont lieu actuellement dans chaque attachement, le climat est tendu, l’ambiance n’est pas au beau fixe.

Les encadrants ne sont pas en reste car eux aussi sont touchés, ils sont accablés de questions auxquelles ils ne peuvent pas apporter de réponses.
La souffrance s’est installée, elle est palpable, certains préfèrent quitter l’entreprise et quémandent une rupture conventionnelle.
D’autres moins bien préparés, inaptes actuellement reçoivent des courriers leur annonçant que pour eux le choix sera vite fait car la direction envisage de les licencier.
Cette situation est inacceptable, chacun devra assumer ses responsabilités.
Ceux qui n’auront d’autres choix que d’aller à RDS ne savent même pas ce qui va se passer après 2021 et sont tourmentés. Qui d’entres nous supporterez cela?
Faire de choix qui seront valables que pour un an. Cela revient à dire que le transfert se transforme en transit.
Oui les mots sont importants et il est vrai que 66% des agents de l’unité SCC vont choisir dans les pires conditions leur lieu de transit pour quelques mois…

Nous vous avions alerté sur les risques psychosociaux, aujourd’hui nous vous alertons sur les troubles psychosociaux et nous saurons vous faire porter les responsabilités qui vous incombent.

Ce jour les représentants du SAT-RATP demandent aux élus de la CSSCT de prendre les responsabilités que nous leur avons confié afin que tout soit mis en œuvre tout ce qui est en leur pouvoir afin de mettre un terme à cette souffrance.
Les élus du SAT-RATP mettront de leur côté toute leur énergie à leur disposition pour les aider et les accompagner dans toutes leurs démarches.

Prenez soin de vous.nos collègues qui pourraient être placés en télétravail de pointer le bout de leur nez au bureau.
Nous vous demandons de  lorsque le pic de cette pandémie a été atteint alors même que rien n’avait préparé, ils ont su dans l’urgence remplir leur mission quotidienne dans des conditions plus que difficiles en improvisant à leur domicile et à leur frais et alors même que certains devaient jongler entre le travail et l’éducation des enfants qui eux aussi se retrouvaient obligés de rester à la maison…
Beaucoup d’agent du RCD pour ne parler que de notre périmètre estiment nécessaire de remettre le télétravail en place très rapidement sur des périodes plus conséquentes que celles qui leur sont proposées à ce jour. L’argument qui nous 
La période que nous traversons est très compliquée que ce soit pour nous en tant qu’agent ou pour l’entreprise.
La COVID s’est invitée parmi nous il y a plusieurs mois et compte bien y rester, le nombre de cas hospitalisé ne cesse d’augmenter de jour en jour à tel  point que le ministre de la santé impose une fois de plus des mesures de fermeture d’établissement afin qu’aucun rassemblement ne puisse avoir lieu et ainsi éviter le spectre du  reconfinement . Bien ou pas cette mesure n’est pas passée inaperçue. Cette dernière génère une incompréhension grandissante au sein de la communauté RATP car nous ne sommes pas épargnés. Les chiffres qui nous sont cachés par notre entreprise établissent à plus de 500 le nombre d’agents touchés aujourd’hui recensés jour après jour depuis le premier septembre. 
Aucun secteur de l’entreprise ne semble oublié, nous sommes tous concernés, cependant les représentants du SAT-RATP ne comprennent pas pourquoi on impose à nos collègues qui pourraient être placés en télétravail de pointer le bout de leur nez au bureau.
Nous vous demandons de revoir votre position rapidement, les agents concernés ont su démontrer leur professionnalisme lorsque le pic de cette pandémie a été atteint alors même que rien n’avait préparé, ils ont su dans l’urgence remplir leur mission quotidienne dans des conditions plus que difficiles en improvisant à leur domicile et à leur frais et alors même que certains devaient jongler entre le travail et l’éducation des enfants qui eux aussi se retrouvaient obligés de rester à la maison…
Beaucoup d’agent du RCD pour ne parler que de notre périmètre estiment nécessaire de remettre le télétravail en place très rapidement sur des périodes plus conséquentes que celles qui leur sont proposées à ce jour. L’argument qui nous est opposé qui tente de nous faire croire que certains agents souhaitent garder un lien social fort en se rendant au bureau ne nous convainc pas du tout. D’ailleurs même les directions ont su durant la période écoulée imposer sans remord à ces collègues de télétravailler.
Le SAT-RATP vous demande l’ouverture de nouvelles négociations sur le télétravail afin de clarifier certains points et aussi de  permettre à chacun d’en comprendre les enjeux.

Du côté des agents du SCC rien ne va plus, le projet de transfert est devenu réalité, les avis réservés ont été prononcés en séance du CSE central, le sms adressé en ce sens et en direct à fait le tour. Cette nouvelle, ce sms s’est révélé être un coup de massue de plus sur la tête de nombreux collègues pour lesquels une période sombre vient de s’ouvrir.
Ils n’oublieront jamais cet accord signé pendant les grèves contre la réforme des retraites. Ils sont plongés à ce jour dans la plus grande incertitude. Où est donc passé pour eux l’équilibre vie privé vie professionnelle qui était inscrit dans le préambule de l’accord en 2009?
Disparu, introuvable, nous avons été sacrifiés.
Comment venir travailler et exercer une activité de contrôleur qui requiert toute leur attention?
Comment se concentrer à la tâche alors que de nombreuses questions sans réponses défilent en permanence dans 
Comment être attentif lors d’une opération de contrôle alors que le sujet qui nous hante est notre avenir?
Les débats ont lieu actuellement dans chaque attachement, le climat est tendu, l’ambiance n’est pas au beau fixe.
Les encadrants ne sont pas en reste car eux aussi sont touchés, ils sont accablés de questions auxquelles ils ne peuvent pas apporter de réponses.
La souffrance s’est installée, elle est palpable, certains préfèrent quitter l’entreprise et quémandent une rupture conventionnelle.
D’autres moins bien préparés, inaptes actuellement reçoivent des courriers leur annonçant que pour eux le choix sera vite fait car la direction envisage de les licencier.
Cette situation est inacceptable, chacun devra assumer ses responsabilités.
Ceux qui n’auront d’autres choix que d’aller à RDS ne savent même pas ce qui va se passer après 2021 et sont tourmentés. Qui d’entres nous supporterez cela?
Faire de choix qui seront valables que pour un an. Cela revient à dire que le transfert se transforme en transit.
Oui les mots sont importants et il est vrai que 66% des agents de l’unité SCC vont choisir dans les pires conditions leur lieu de transit pour quelques mois…

Nous vous avions alerté sur les risques psychosociaux, aujourd’hui nous vous alertons sur les troubles psychosociaux et nous saurons vous faire porter les responsabilités qui vous incombent.

Ce jour les représentants du SAT-RATP demandent aux élus de la CSSCT de prendre les responsabilités que nous leur avons confié afin que tout soit mis en œuvre tout ce qui est en leur pouvoir afin de mettre un terme à cette souffrance.
Les élus du SAT-RATP mettront de leur côté toute leur énergie à leur disposition pour les aider et les accompagner dans toutes leurs démarches.

Prenez soin de vous.

Commenter cet article

Tech 03/10/2020 14:12

C'est quoi ce truc !!! Je bosse au Service Client vous parlez au nom de qui ? Pas de moi et de nombreux autres, vous n'avez pas notre autorisation....

05/10/2020 09:18

Bonjour
Nous n’avons pas besoin de ton autorisation pour exprimer notre opinion sur les mesures prises durant la période écoulée.
Si tu acceptes et tolère ce qui se passe dans ton service, libre à toi.
En ce qui nous concerne nous continuerons à défendre l’intérêt des agents du service et ainsi faire respecter les protocoles en vigueur.
Bonne journée à toi l’inconnu.